Accueil | Edito | Joies et misères du Maître de Jeu débutant

Joies et misères du Maître de Jeu débutant

Notre jeune mascotte des Joueurs de Chimères, Roberta 3 mois, s'est intéressée à une étape délicate dans la vie ludique d'un Joueur de rôle : passer de Personnage Joueur (PJ) à Meneur de Jeu (MJ). Ce n'est pas tout à fait par hasard : Démétra et Tony ont débuté il y a peu comme Meneur de Jeu au sein des Joueurs de Chimères. Roberta est donc allé les voir et vous rapporte ici leurs expériences avec l'espoir qu'elles aident de jeunes joueurs à se lancer.

Roberta : Bonjour bonjour, je voulais savoir plein de choses sur la maîtrise du jeu de rôle par des joueurs débutants. Vous pouvez m'en parler ?

Démétra (au bord sa piscine en Guyane) : Bonjour Roberta, bien sûr.

Tony (en train de manger au club) : Salut Roberta, pas de problème.

Roberta : Pour commencer, comment êtes-vous devenues Joueurs de Rôles ?

Démétra : Je suis venue au club grâce à mon compagnon qui fait partie des Chimères depuis de nombreuses années. Il a même été membre du Conseil d'Administration de l'association. Comme j'ai beaucoup d'imagination et que j'aime les jeux en règle générale, j'ai été initiée au JDR au club. J'ai commencé par jouer Isa dans « Hawkmoon » dont s'occupe JN. C'est un super jeu où j'ai facilement trouvé ma place, grâce au MJ de génie qu'est JN. Ensuite, des jeux de rôle divers et variés m'ont toujours apporté beaucoup de plaisir.

Tony : Je me suis lancé dans l'aventure il y a maintenant 1 an. Je découvre et je continuerai à découvrir le jeu de rôle pendant un bon moment je pense, c'est à dire tout le temps. Depuis peu, j'ai l'envie de "masteriser", comme disent les rôlistes, être le MJ. Jouer un PJ quand tu débutes ce n'est pas toujours évident, quoique avec le temps ça vient. Ca dépend du système de jeu, du style de jeu et aussi du MJ, qui pour le moment en ce qui me concerne on toujours su me captiver pour leurs scénarios.

Roberta : Vous êtes des passionnés à votre manière, quoi. Et après, comment et pourquoi avez-vous voulu devenir MJ ?

Démétra : Je me suis rendue compte à force de côtoyer des MJ passionnés par leur jeu, que ce boulot est loin d'être si simple... Ma curiosité grandissante m'a poussé à me demander quel type de jeu de rôle je serai en mesure de masteriser, tout en choisissant un thème nouveau et jamais abordé à l'asso. Je suis tombée sur le jeu de rôle « Buffy The Vampire Slayer  » ! Génial un Buffy RPG ! Pas de meilleur moyen pour commencer : ma série préférée, je connais tous les personnages ainsi que l'univers créé par Joss Whedon ! Sans compter que ce type de jeu est plutôt rare puisque c'est un univers contemporain. En plus, ça parle de vampires, un thème connu des joueurs de rôle.

Tony : Parlons du ce que l'on appelle le MJ. Je me suis lancé depuis que j'ai senti en moi venir ce désir de se prendre pour le maître, tyran, dictateur, dieu, celui qui a toujours raison qui va faire mordre la poussière aux PJ (toute fois si il en reste) et de vouloir à tous prix que les PJ fassent, aillent, exécutent ce qui été prévu dans la tête du MJ bien faisant que je croie être !

Roberta : Alors si je comprends bien, il faut avoir l'envie de le faire et trouver un jeu qui nous convienne. Et pour vous, c'était comment la première fois ?

Démétra : Je me souviens bien du trac de ma première partie... J'ai choisi des joueurs et amis assez proches et tolérants pour cette première expérience. C'est plus simple car on se connaît bien, et je savais que personne ne m'en voudrait en cas de lacune ! C'est d'ailleurs mes joueurs qui ont mis en place la première tradition « buffiesque » : tous les PJ sont de la même famille. En effet, pendant la création des personnages je n'ai pas eu le temps de réfléchir à la rencontre des PJ. Ils sont tous d'une grande famille irlandaise dont beaucoup de descendants vivent aux États-Unis. C'est un grand réconfort d'avoir des proches avec soi lors de la première ! Et le plus agréable, c'est qu'ils en redemandent !

Tony : Je me suis expérimenté d'abord avec les enfants au centre de loisir ou je travaille. Je dois dire que le jeu de rôles est un très bon support pédagogique. Non seulement les enfants participent à une aventure, mais au passage, on peut leur permettre d'apprendre un tas de choses comme compter les jets de dés être à l'écoute, travailler en équipe, en apprendre sur l'histoire si toute fois le scénario est basé sur des faits historiques, etc. Il faut admettre qu'avec des enfants ça reste simple, car pour eux ce qui compte c'est baffer, poutrer, exterminer, anéantir du monstre, gobelin, morts vivant ou toute autre créature malfaisante, et au passage trouver des trésors. Ils son tellement pris par cette spirale de massacre de monstre qu'ils en oublient le but de l'histoire. Je me suis lancé a faire découvrir le JDR à des amis, je dois dire qu'avec des débutants ce n'été pas très dur, ils n'osent pas trop embêter le MJ.

Roberta : Le mieux c'est donc de commencer avec des joueurs qu'on connaît bien, comme des amis. Ca paraît plein de bon sens. Alors dites-moi, qu'est ce qui vous a posé les plus gros problèmes comme MJ débutant ?

Démétra : Le principal problème est de se fournir en matériel car ça peut être coûteux. Heureusement, j'ai des amis formidables qui m'ont offert les livres de Buffy RPG pour mon anniversaire ! J'ai trouvé des fiches sur internet en téléchargement libre, on peut les enregistrer pour les imprimer et les distribuer vierges aux joueurs, ou encore les remplir et les imprimer avec les caractéristiques ; car photocopier abîme les ouvrages. Il faut aussi s'attendre à trouver des ouvrages en anglais uniquement, car beaucoup de jeux ne sont pas traduits. Prévoir un bon niveau d'anglais ou trouver un meneur de jeu qui est déjà passé par la case traduction...

Tony : Aussi basique que le système de jeu paraisse aux yeux d'un joueur confirmé, il reste difficile à expliquer. Mais bon, au bout de trois heures ça vient. En revanche être MJ avec des joueurs de rôles vétérans se complique. La plupart connaissent tous les systèmes de jeu ou presque ce qui n'est pas pour déplaire. L'avantage c'est que pour créer un perso ça va vite et pour jouer les actions on n'est pas obligé de s'étaler sur les règles. Mais ils donnent plus de boulot ; non seulement il faut anticiper leur décision, action, et tout un tas de choses, qui peuvent malmener le MJ, mais aussi rester cohérent car eux voient vite les manques.

Roberta : Ouah ! Ca fait un peu peur quand même. Vous qui êtes passés par là récemment, quels conseils donneriez-vous aux MJ débutants ?

Démétra : Pleins ! Règle N°l : Le MJ a toujours raison ! Quoi qu'il arrive, le MJ décide et tranche en cas de litige. Mais c'est difficile de trouver le compromis entre le MJ trop cool et le MJ strict. En cas de débordement, c'est cette règle qui peut sauver la partie et éviter une émeute !
Prendre des joueurs sérieux qui comprennent le MJ débutants et l'aident, du genre : « c'est un piège, hein ? Allez, on y va quand même ! »
Être organisé est une vraie bonne chose ! J'ai eu la chance d'être « parrainée » par JN, qui est le roi des tableurs, et franchement j'en suis très heureuse car j'ai vu ses méthodes de travail, et ses tableaux sont de vrais soutiens. Je pense que si on peut se faire aider, la tâche paraît moins insurmontable. Se jeter seul dans l'aventure peut être un frein à son désir de masteriser.

Tony : J'ai observé les MJ de l'association dans leur manière de faire. J'ai constaté qu'être MJ demande une bonne connaissance des règles du jeu proposé, un équilibre entre la dictature et la démocratie, un scénario qui tient sur 20 lignes ou plus avec des trucs prévu dedans, une intrigue qui accroche, une bonne dose d'humilité. Le MJ aussi peut se tromper.

Roberta : Il faut donc avoir l'envie, trouver un jeu qui nous plaise, des amis cools pour commencer et apprendre avec un autre MJ pour commencer. Ce n'est pas si terrible finalement. Ca demande juste du travail tout ça. Merci pour vos conseils, amusez vous bien !

Démétra et Tony : Tu n'oublies rien Roberta ? Il reste le principal conseil.

Démétra : Enjoy ! Prenez du plaisir, amusez-vous ! On retient toujours le négatif dans la vie, mais quand on s'amuse autant que nous quand on joue à Buffy RPG, on ne retient que les bons moments... Ou presque !

Tony : Oui, surtout ne pas oublier que la chose la plus importante est faire en sorte que les PJ s'amusent et le MJ aussi (ne pas se prendre au sérieux).

JN, Tony et Démétra.
Buffy RPG - Monster Smackdown Buffy RPG - Monster Smackdown

Buffy RPG - Le livre des règles Buffy RPG - Le livre des règles

Buffy RPG - version révisée Buffy RPG - version révisée

Chroniques oubliées - Le jeu d'initiation aux JDR Chroniques oubliées - Le jeu d'initiation aux JDR

Chroniques oubliées - Le contenu du jeu de rôle Chroniques oubliées - Le contenu du jeu de rôle

Réseaux sociaux
Les Joueurs de Chimères sont sur L'association de jeux de rôle Les joueurs de Chimères est sur Google+ L'association de jeux de rôle Les joueurs de Chimères est sur Facebook
Rejoignez-nous !
Inscription à la lettre d'info

Vous souhaitez être informé de nos activités et manifestations ?

inscription à la news letter de l'association de jeu de rôles les Joueurs de Chimères
Incrivez-vous à la newsletter des Joueurs de Chimères.

Forum des Chimères

forum de l'association de jeu de rôles les Joueurs de Chimères
Retrouvez-nous sur le forum des Joueurs de Chimères et venez participer à nos discussions.

Passez nous voir !

adresse de la salle de l'association de jeu de rôles les Joueurs de Chimères
Association de jeu de rôles
Les Joueurs de Chimères


Service des sports
et de la vie associative,
44 rue de la République
60700 Pont Sainte-Maxence

Ouvert tous les samedi
(sauf le 3ème du mois)
De 14H00 à 21H00

Nos partenaires

Fédération Française
de Jeux De Rôle (F.F.J.D.R.)

Fédération Française de Jeux De Rôle
Atelier du Grimeur
Atelier du Grimeur

Découvrez tous nos partenaires